Historique


Historique

Le viager : Une solution permettant de pouvoir profiter de son bien tout en restant dans son environnement, un supplément de retraite confortable, un abattement d'impôts sur le montant des rentes par rapport à l'âge, et une exonération totale de l'impôt sur le bouquet

Chronologie du viager :

Après plusieurs recherches sur le viager nous nous sommes aperçu que le viager existait depuis plusieurs Siècles.

C'EST CHARLES le Chauve qui a inventé le viager en 846. En 1661, un édit l'a limité aux biens entre particuliers, excluant les communautés religieuses qui en étaient les principales bénéficiaires. On en connaît le principe : une personne, généralement âgée, cède la propriété de sa maison ou de son appartement, moyennant le versement d'une rente mensuelle jusqu'à la fin de ses jours. Le vendeur est appelé « crédirentier » et l'acheteur « débirentier ». Le viager permet au vendeur de percevoir une sorte de complément de retraite, tout en continuant d'habiter son logement

Nous avons aussi trouvés des traces sur le viager à l'époque de l' Empire Romain et au Xème siècle où en 1735 - 1736 Louis XV a acheté en viager La Lorraine à son Beau Père Stanislas Leszczynski.

Epoque de l’empire Romain :

Sur les ruines de l'Empire romain se constituèrent un certain nombre d'Etats nouveaux ayant des rois à leur tête. Ces rois distribuaient généreusement à leurs proches, à titre viager, puis héréditaire, les terres qu'ils avaient conquises; ceux-ci leur devaient en échange le service militaire.

Le Saint Empire :

A l'origine au Xème siècle le Saint Empire étend son autorité sur une vaste région géographique comprenant le royaume de Bourgogne-Arles, l'Italie, la Suisse et la mosaïque des états Allemands qui représentent déjà la majeure partie du Saint Empire. L'érosion territoriale du Saint Empire sera principalement le fait de la France qui petit à petit rognera toute la frange ouest du Saint Empire: Lyon en 1312, le Vivarais en 1305, le Dauphiné en 1349, Toul et Verdun en 1499, l'Artois, la Flandre Lilloise, le Hainaut et une partie du Luxembourg et la Franche Comté après les paix d'Aix-la-Chapelle puis de Nimègue en 1668 et 1678 et enfin la Lorraine obtenue par Louis XIV en viager de son beau-père Stanislas Leczinski en 1735-1766.